RAPOG

GB - NZ - NYC - Paris - Californie

Le Spring Break

Vous avez déjà entendu parler du Spring Break ? Aux USA, ces vacances ordinaires sont devenues une vraie institution pour les fêtards. C'est le moment de relâche des étudiants américains. Pile dans la saison des Spring Breaks, faisons le point sur cette pratique.

La vraie définition

Le Spring Break, c'est tout simplement des vacances de 1 à 2 semaines pour les étudiants d'université aux Etats-Unis. Les dates du Spring Break dépendent des Etats, mais se situent généralement fin Mars-début Avril. Pourquoi en faire tout un foin, vous allez me dire ? Car si certains étudiants en profitent pour réviser et rentrer dans leur famille, d'autres ne voient pas ce break de la même manière.

Le principe

Au fil des années, le Spring Break est devenu synonyme de fête non stop, sur la plage, avec alcool à profusion et autres joyeusetés. Forcément, c'est beaucoup plus attractif, pour une grande partie des étudiants, qu'une semaine chez papa et maman. Le Spring Break est réservé aux étudiants d'université. C'est totalement "has been" d'y aller alors que l'on n'est plus étudiant. Ca donne une excuse pour en profiter au maximum quand on est en âge d'y participer.

Il semblerait que cette pratique du Spring Break ait commencé en 1935, quand un coach de natation eut l'idée d'amener son équipe s'entrainer à Fort Lauderdale (Floride) pendant cette période. Ceci devint une habitude bientôt suivie par d'autres équipes de natation. Au fil des années, ce rassemblement attira d'autres étudiants, mais pour des raisons beaucoup moins sportives... D'abord un événement connu seulement par les initiés, le Spring Break devint réellement populaire à la sortie d'un livre sur le sujet, en 1958.

Les destinations populaires

Ces vacances tombant au début du printemps, les étudiants en profitent pour aller prendre le soleil après l'hiver. Les premières destinations à la mode se situaient toutes en Floride, sur le golfe du Mexique.

Au fil des plaintes des habitants et des lois restrictives qui en découlent, les destinations changent.

En 1980, Fort Lauderdale attirait 250-300 000 étudiants, lors du Spring Break. A la fin des années 1980, le ras-le-bol des habitants l'emporta et les spring breakers trouvèrent un autre lieu de prédilection : Daytona Beach, toujours en Floride. Puis vint Panama City Beach (PCB pour les connaisseurs), en Floride, et South Padre Island, au Texas.

Actuellement, PCB et South Padre Island sont toujours dans le top 10. Le Mexique et Cancùn, en particulier, sont entrés dans la partie. Las Vegas n'est pas en reste non plus.

Le marketing


Coca-Cola Beach South Padre Texas 2010 from CPC INTERSECT on Vimeo

Un tel rassemblement, forcément, c'est une mine d'or pour pas mal d'industries. La chaîne de TV, MTV, a été la première à instaurer un festival de musique retransmis en direct de Daytona Beach (Floride), en 1986. Les agences de voyage proposent des packs "Spring Break" à des prix adoucis pour attirer les étudiants. Coca-Cola (entre autres) sponsorise certaines plages populaires avec attractions, concours et musique. (M'enfin, vous pensez qu'ils carburent tous au Coca ?)

On est aux Etats-Unis, pays de la pub, cela n'a, en somme, rien d'anormal.

Alors ?

Personnellement, ce n'est pas quelque chose qui m'aurait attiré. Maintenant, je serais curieuse de savoir combien d'étudiants y vont réellement. Déjà, je ne pense pas que tous les étudiants y voient un intérêt. Ensuite, pouvoir partir au soleil pour faire la fête non stop, ça a un coût. Qui peut vraiment se le payer ?

Vous en pensez quoi ? En tant qu'étudiant, ça vous dirait/aurait dit de participer à des manifestations pareilles ? Vous en aviez entendu parler ? Vous pensez que ça pourrait arriver en France ? (je pense que les WE d'intégration n'en sont pas trop éloignés)


Photo


N'oubliez pas de me suivre sur Instagram, Facebook et Hellocoton

8 Commentaires

Fantine :

Le 8 avril 2014 08:44:00

Euh franchement, moi qui suis une grande fêtarde, ... Non sérieusement ce n'est vraiment pas le genre de chose que j'apprécierais faire je pense. Cette ambiance festive qu'il peut y avoir me fait penser aux ferias qu'on a en France. Bref pas du tout mon truc !

Neko :

Le 8 avril 2014 09:42:59

Je n'ai jamais pu me payer des vacances en tant qu'étudiante, donc si j'avais pu partir quelque part, j'aurais choisi une destination où "j'en aurais eu pour mon argent" et pas tout dépenser dans une beuverie (que tu peux faire chez toi !).
Je n'avais jamais entendu parler de ce phénomène, ça me fait penser aux anglais qui vont tous à Ibiza faire la fête ;-)

Marjolaine :

Le 8 avril 2014 22:15:56

@Fantine : Oui, je n'avais pas pensé aux férias, mais c'est un très bon parallèle.

Marjolaine :

Le 8 avril 2014 22:18:16

@Neko : Ah ouais ? Je savais pas ce truc d'Ibiza pour les Anglais. Chaque pays à sa destination pour ce genre de choses alors ;-)
Idem, la première fois que j'ai pu me payer des vacances, j'en ai profité pour partir découvrir un pays. Chacun son truc !

lanabc :

Le 11 avril 2014 21:31:02

Je connais car dans les séries type "les experts" il y a des épisodes avce ce thème mais ça n'aurait pas été pour moi vu que je n'ai jamais pu et suis toujours parti des fêtes où le but était d'être ivre assez vite

Marjolaine :

Le 13 avril 2014 17:06:58

Oui, les séries américaines nous font notre culture américaine ! :-) Hé hé ! Idem pour moi, les fêtes où le but est de boire ne m'intéressaient pas non plus.

Emmanuel Buriez :

Le 3 décembre 2014 02:37:38

J'ai participé une fois à un Spring Break à Miami.

Il y a plus d'alcool que d'autres choses... Que de sexe par exemple...
Il y a la fameuse tradition du " show me your tits " (montre-nous tes seins) ; spectacle " intéressant " qui peut amener parfois (mais rarement) à montrer plus et de toute façon ce genre de demandes sera récupérées par les major du porno américains très actif sur place à cette période.

Si la police est plus tolérante en cette période, rien ne les empêchera cependant de vous emmener faire un petit tour au post...

Peux d'étrangers dans les springs breaks car la vérité est que seuls les américains sont les mieux renseigné, j'estime que les non-américains représentent moins de 20% et ils sont majoritairement canadiens, anglais ou étudiants américains non-résidents.

Peut-être est-il utile de préciser qu'il est utile de maîtriser l'anglais car dans cette ambiance de débauche désœuvrée n'espérer pas une hypothétique patience de vos interlocuteurs.

Encore une chose je ne recommande pas cette fête pour un premier séjour au USA, et n'essayez pas de vous faire une idée des habitants du pays de l'oncle Sam pendant cette période elle en serait logiquement faussée.

Pour ma part j'ai largement préféré les Burning man... Pas moins chers et culturellement plus intéressant.
Ceci n'étant bien sur que mon avis.

Que la vie vous berce.
Emmanuel Buriez

@hugoamericain :

Le 21 juin 2015 12:02:14

bonjour aucun de vous n'est dans l esprit du Spring Break.J'y suis allé cette année avec des potes Américain car j'ai 23 ans et franchement pour les gens de notre age c'est le meilleur endroit pour ce détendre et faire la fête.Quand on y est c'est le meilleur moment de notre vie fête sur la plage,défillé en maillot de bain,ambiance boîte de nuit de malade.
Moi je dis tant que on y est pas aller on ne peut pas comprendre.
Alors sérieusement m'était de l argent de coter pour ce voyage pour payer moin cher le logement il y a des camping pour le Spring Break il sont juste énormes.Moi qui habite en Amérique je vous le dis c'est l endroit le plus dingue au monde pour les jeunes.

Ajouter